Cueillir un essaim d'abeilles

L’essaimage est la méthode utilisée par les abeilles pour reproduire les colonies. La vieille reine et environ la moitié des abeilles ouvrières quittent leur ancien nid et cherchent une nouvelle maison, généralement au printemps mais parfois à d'autres moments de l'année lorsque les conditions météo le permettent.

Un témoignage de Guillaume Castagné, de l’entreprise ALLO FRELONS installée depuis 16 ans dans le sud-ouest de la France.

« J’ai quelques ruches dans mon jardin à Montech dans le Tarn-et-Garonne (82) depuis cinq ans. De la mi-avril à mai c’est la saison d'essaimage des abeilles. Il y a plusieurs apiculteurs dans ma région et un bon nombre de ruches sauvages dans les arbres locaux. C'est génial, et cela produit également de nombreux essaims. La collecte d'essaims est un excellent moyen de remplacer ou d'augmenter les colonies et elle encourage les ruches locales survivantes à prospérer. D'autres apiculteurs, dont beaucoup sont membres des syndicats apicoles (L’abeille Tarn et Garonnaise et l’Abeille de l’Aveyron notamment), m'ont appris les rudiments de l'obtention d'essaims. Au cours des dernières années, j'ai collecté jusqu'à 15 essaims/an. Certains sont des essaims de mes ruches, d'autres sont des essaims sauvages que mes clients me permettent de récupérer. Ma compétence n'inclut pas la récupération des abeilles des murs intérieurs ou d'autres structures. Ces récupérations d’essaims me permettent de compenser mon activité de désinsectisation. Mon métier est de traiter et retirer les nids de guêpes, frelons européens et asiatiques, et parfois malheureusement d’abeilles. (Seulement quand ils représentent un vrai danger et qu’ils sont irrécupérables). »

Où sont les abeilles ?

Quand les abeilles mellifères essaiment, elles volent partout! Un bourdonnement fort bourdonne tout autour. C'est effrayant au début, puis fascinant lorsque vous réalisez qu'elles ne se soucient pas de vous. Les abeilles cherchent une nouvelle maison. J'ai ramassé des essaims sur des clôtures, des branches d'arbres, des troncs d'arbres et même des chaises de jardin.

Les abeilles s'installent toutes au même endroit pour protéger leur reine, attendant que les abeilles éclaireuses trouvent un meilleur endroit pour leur permettre de s'installer dans une nouvelle maison. Elles peuvent rester quelques minutes puis s'envoler ou attendre plusieurs jours. Mais généralement, elles recherchent un endroit protégé pour un lieu de vie permanent.

Il est arrivé que  je m’installe pour collecter l'essaim, et puis pouf, elles s'envolent toutes ... (c'était moi, le drôle de bonhomme en tenue blanche courant dans la rue en pensant que je trouverais alors encore une fois le nouvel endroit)

Parfois, les abeilles se sont installées si haut dans un arbre que je ne peux pas les atteindre. Aucune récupération d'abeilles ne vaut un voyage à l'hôpital parce que je suis tombé d'une échelle ... oh, mais tellement frustrant de les voir là-haut et de ne pas pouvoir les atteindre.

Heureusement, la plupart des essaims sont relativement faciles à atteindre avec une échelle.

Alors, comment les faire descendre de l'arbre?

La plupart des essaims que je récupère se trouvent sur la propriété de quelqu'un d'autre. La première étape consiste à discuter de ce que je prévois de faire. Ramasser un essaim est une excellente occasion de s'informer sur les abeilles. La plupart des gens et leurs enfants sont très intéressés. Beaucoup d'entre eux ont partagé des superbes photos du processus.

J'ai fait un "hôtel à abeilles" spécial dans un baril en plastique. Il a une fenêtre en filet et un couvercle verrouillable en haut. Vêtu de ma combinaison apicole, grimpant sur une échelle placée sous l'essaim, je place le baril sous l'essaim. Ensuite, en saisissant la branche sur laquelle se trouve l'essaim, une secousse rapide et ferme de la branche laissera généralement tomber la majeure partie des abeilles dans la boîte. Au sein de la grappe d'abeilles se trouve la reine. Elle est l'abeille la plus importante du groupe. Si elle est dans la boîte, le reste des abeilles finira par la rejoindre.

L'expérience m'a montré que la patience est importante. Aucune quantité de secousse ou de brossage, ou de cajolerie, n'entraînera toutes les abeilles dans le baril jusqu'à ce qu'elles soient prêtes. Je laisse le baril sur l'échelle ou au sol près de l'essaim. Avant le crépuscule, la plupart des abeilles cherchent un abri pour la nuit. Le bidon est fermé et l’essaim est emmené dans sa nouvelle maison.

Où les abeilles essaimeront-elles aussi?

Parfois, les essaims seront très calmes. Remarquez la photo de l'essaim sur la chaise de jardin. Parce qu'il était près du sol, j'ai placé un corps de ruche vide près de l'essaim. Le corps de la ruche avait des cadres avec de la cire d'abeille et sentait comme à la maison ... certainement mieux qu'une chaise en plastique. Les abeilles entrent directement dans le bidon! Certaines des abeilles sont restées sur la chaise alors je les ai secouées dans la boîte pour rejoindre les autres.

Essaim d'abeilles

Le meilleur essaim est celui qui entre directement dans un corps de ruche existant mais vide. C'est une chose merveilleuse.

Jusqu’à leur nouvelle ruche

Une fois que les abeilles sont en sécurité dans le bidon, le couvercle est bien fermé et les abeilles sont emmenées dans leur nouvelle maison. Je les mets dans le coffre de ma voiture et rentre chez moi. Oui, les abeilles sortent parfois dans la voiture, alors il m’arrive de rentrer chez moi en costume d'abeilles.

Si mes ruches personnelles sont déjà remplies, je donne les abeilles à mes collègues apiculteurs. C'est un moyen important de soutenir la population d'abeilles mellifères. Je participe en cela au programme J’essaime ma Planète. Ce programme met en relation une maison d’hôte de ruches, un cueilleur d’essaim (moi-même dans ce cas précis), et un apiculteur référent qui favorisera l’essaimage naturel plutôt que la production de miel dans cette ruche en particulier. Ce programme aide à faire augmenter le nombre de « ruches pépinières » sur le réseau maillé d’un territoire donné.

Une fois à la maison, et avant la tombée de la nuit, j'apporte le bidon à un corps de ruche vide dans mon jardin. J'ouvre la boîte et en secouant vivement, je verse les abeilles dans leur nouvelle maison. Ceux qui sont encore dans la boîte, suivent finalement la reine dans les cadres et commencent à s’installer dans la nouvelle ruche.

J'utilise un type standard de ruche, le modèle Dadant, dont j’aurai préalablement ciré les 10 cadres.

Le cycle continue

L'environnement où je vis donne beaucoup de nectar printanier pour la nouvelle colonie qui met en place la ponte de la reine. Si l'essaim est petit ou s'il les abeilles ont besoin de construire des fondations en cire, je leur donnerai de l'eau sucrée pour les aider à prospérer. La plupart du temps, je les laisse tranquilles et les observe alors occupés à leurs occupations. Je n’extrais que très rarement les réserves de miel.

Les abeilles sont fascinantes.

Si vous voyez un essaim…

Ne paniquez pas. Les abeilles recherchent une nouvelle maison et n'ont aucune envie de vous blesser. Restez en dehors de leur chemin et elles seront parties dans un moment. Si vous connaissez un apiculteur local, il ramassera volontiers l'essaim. Recherchez des organisations apicoles locales pour obtenir des listes d'apiculteurs intéressés à les récupérer. Dans ma région, Tarn et Garonne et Aveyron, vous pouvez aussi contacter l’association J’Essaime ma Planète (lien plus haut dans l’article). Cette association a comme volonté d’essaimer sur tout le territoire et/ou de collaborer avec les syndicats apicoles et les Groupements de Défense Sanitaire de l’Abeille dans d’autres régions.

Si les abeilles parviennent à s’installer dans vos murs, cheminée ou toit, appelez un spécialiste en élimination des abeilles. Ils peuvent récupérer les abeilles et essaient généralement de transférer la colonie chez un apiculteur. Ils sont également équipés pour réparer les dommages à votre maison.

Mais avant tout, si vous pouvez cohabiter, gardez ces précieuses butineuses chez vous. Elles vous le rendront bien.

Amusez-vous et soyez heureux de les voir butiner les fleurs de votre jardin.

Retour